Mon Panier

Articles:  Articles
Valeur: 

Des conseils pratique

Conseils pratiques


Les conseils pratiques de Maggie pour préparer l’accouchement :

1. Réfléchissez à la manière dont vous aimez vous détendre et exercez vous à vous plonger dans cet état de profonde relaxation.

2. Créez dans votre esprit un lieu de détente rien qu’à vous : Exercez-vous à rentrer dans cet espace et à sentir, voir et entendre les choses comme si vous étiez là-bas réellement.

3. Faites-vous plaisir en fantasmant sur l’accouchement dont vous rêvez, en vous le détaillant du début à la fin. Faites-le quotidiennement durant les dernières semaines de la grossesse.

4. Réfléchissez plutôt à ce que vous voulez, plutôt qu’à ce que vous ne voulez pas.

5. Protégez-vous des images négatives de l’accouchement : Quand quelqu’un se presse pour vous raconter son horrible expérience, arrêtez-le et demandez-lui de vous parler des bons moments.

6. Pratiquez une activité physique qui soit bonne pour l’accouchement, telle que des exercices d’accroupissement et de musculation

7. Pratiquez le Yoga prénatal

8. Si vous vous entez tendue, laissez tomber vos épaules et penser à votre lieu de détente que vous vous êtes créée

9. Faites une sieste l’après-midi

10. Mangez de la nourriture saine et buvez énormément d’eau

Les conseils pratiques de Maggie pour préparer l’accouchement :


1. Réfléchissez à la manière dont vous aimez vous détendre et exercez vous à vous plonger dans cet état de profonde relaxation.

2. Créez dans votre esprit un lieu de détente rien qu’à vous : Exercez-vous à rentrer dans cet espace et à sentir, voir et entendre les choses comme si vous étiez là-bas réellement.

3. Faites-vous plaisir en fantasmant sur l’accouchement dont vous rêvez, en vous le détaillant du début à la fin. Faites-le quotidiennement durant les dernières semaines de la grossesse.

4. Réfléchissez plutôt à ce que vous voulez, plutôt qu’à ce que vous ne voulez pas.

5. Protégez-vous des images négatives de l’accouchement : Quand quelqu’un se presse pour vous raconter son horrible expérience, arrêtez-le et demandez-lui de vous parler des bons moments.

6. Pratiquez une activité physique qui soit bonne pour l’accouchement, telle que des exercices d’accroupissement et de musculation

7. Pratiquez le Yoga prénatal

8. Si vous vous entez tendue, laissez tomber vos épaules et penser à votre lieu de détente que vous vous êtes créée

9. Faites une sieste l’après-midi

10. Mangez de la nourriture saine et buvez énormément d’eau

Des conseils pratiques pour le père ou la personne qui accompagne la mère pendant l’accouchement :

- Mettez-vous d’accord avant, sur ce qu’elle voudrait que vous fassiez (ou que vous NE fassiez PAS) durant l’accouchement.

- Participez à son planning d’accouchement, ainsi vous pourrez vraiment savoir ce qu’elle veut et ce qu’elle ne veut pas, en ce qui concerne l’intervention médicale et les soulagements contre la douleur

- Parlez de vos peurs ou de vos inquiétudes sur l’accouchement soit à votre conjointe ou à un ami. En exprimant vos inquiétudes maintenant, vous serez plus à même de la soutenir durant l’accouchement.

- Durant la partie la plus importante du travail, conservez toutes les stimulations sensorielles extérieures à leur niveau minimum : les lumières, les personnes, le bruit, les discussions. Moins elle aura de stimulation, plus elle pourra être détendue, concentrée et rester maitre d’elle-même.

- Evitez qu’elle se sente observée : les personnes supplémentaires dans la chambre, le moniteur fœtal, les appareils photos et les caméras. Si elle se sent observée, elle ne peut pas être totalement détendue et se laisser aller. Imaginez comment vous vous sentirez si des personnes vous voyez le matin en train de faire **** !

- Encouragez-la à respirer calmement et de façon régulière durant chaque contraction. En contrôlant sa respiration, elle aura un maximum de sensations et elle restera maître d’elle-même.

- Aidez-la, durant les contractions, en prononçant quelques courtes phrases, à visualiser vos dernières vacances, des souvenirs heureux ou des lieux que vous avez visités. Il est important de discuter un peu de cela avent l’accouchement.

- Encouragez-la à bouger et à se mettre dans différentes positions

- Si elle aime cela, massez-lui le bas du dos, ses pieds et sa tête : si elle vous demande d’arrêter, ne soyez pas offenser.

- Ne lui posez pas plein de question : anticipez ce qu’elle pourrait vouloir et proposez lui (par exemple : offrez lui un peu d’eau plutôt que de lui demander si elle veut boire quelque chose).

- Soyez totalement disponible pour elle, écoutez-la et aimez-la : ne la jugez pas ou ne prenez rien personnellement. Elle peut être hors d’elle-même ou dire des choses qu’elle n’aurait pas pensé : peu importe ce qui se passe, faites avec.

- Ayez confiance en l’équipe médicale : vous êtes son porte-parole. S’ils commencent à parler d’intervention, demandez ‘est ce que ma femme ou mon bébé sont en danger ?’. Si la réponse est non, demandez que l’on vous accorde 30 minutes tout seul pour réfléchir et prendre une décision.

- Si elle commence à douter d’elle, encouragez-la davantage : c’est signe que vous allez bientôt rentrer le bébé. C’est une phase appelée transition.

- Apportez avec vous quelque chose qui la maintiendra au chaud, plus particulièrement quand le bébé sera né (par exemple : son duvet, une robe de chambre ou une couverture (ceux de l’hôpital ne sont pas aussi agréables !).

- Buvez et mangez pour rester vous-même en forme.

Des conseils pratiques pour un super accouchement :

- Laissez vos peurs à l’extérieur de la salle d’accouchement. Si vous vous sentez effrayée ou si vous ne vous sentez pas en sécurité, dites le à la personne qui vous accompagne et trouvez une façon de changer cela, si c’est possible.

- Se détendre, se détendre, se détendre : Cette vérité est la clé pour un accouchement agréable. En maintenant votre peur et votre anxiété au niveau le plus bas possible, vous réduisez la libération de l’adrénaline, qui ralentit les contractions et crispe les muscles.

- Respirer : Cela peut paraitre bizarre, mais respirer de la bonne façon est la seconde clé pour un accouchement agréable. Votre respiration doit être stable, régulière et calme et vous devez respirer avec le bas de votre abdomen. La plupart des femmes gère un accouchement en entier simplement en se concentrant sur ce type de respiration durant les contractions. Les avantages sont nombreux : davantage d’oxygène pour votre bébé, plus d’hormones d’accouchement, votre tension reste bonne, votre rythme cardiaque reste bon, vos muscles sont plus détendus, votre utérus reçoit du sang frais et oxygéné et peut rejeter les toxines provenant des contractions précédentes.

- Croire aux capacités de son corps : il a été spécialement conçu pour donner naissance. Si votre corps peut faire grandir un être humain en bonne santé, alors il a tout ce dont il a besoin pour donner naissance à un bébé sans aide.

- Si vous avez prévu d’accoucher à l’hôpital, restez à la maison aussi longtemps que possible : vous aurez plus de chances d’avoir un accouchement agréable et naturel.

- Utilisez votre cerveau durant les contractions : visualisez une fleur qui est en train de s’ouvrir, une vague qui se forme et qui s’écrase ou pensez tout simplement à vos dernières vacances, comptez votre respiration, imaginez-vous escaladant une colline et la descendant de l’autre côté, récitez des poèmes ou des chansons.

- N’arrêtez pas de vous déplacer, plus vous bougerez et plus votre bébé aura de chances de se mettre dans la meilleure position pour l’accouchement.

- Buvez et mangez par petites quantités : votre corps utilise énormément d’énergie pour la digestion. Et vous voulez conservez cette énergie pour votre utérus.

- Soyez rassurée sur le fait que ce soit votre corps qui contrôle la naissance. Vous (votre cerveau) ne pouvez pas contrôler l’accouchement : si vous étiez dans le coma, votre corps donnerait naissance à votre bébé.

- Peu importe où l’accouchement vous amènera, croyez en votre instinct et soyez satisfaite des décisions que vous prenez.

Conseils pratiques pour un rétablissement postnatal rapide :

- Passez la première semaine en étant indulgente avec vous-même.
- Dormez durant la journée lorsque votre bébé se dort.
- Ayez le plus de contacts physiques possibles avec votre bébé durant les premières heures et les premiers jours.
- Portez votre bébé le plus souvent possible dans une écharpe porte-bébé
- Mangez sainement : mangez des fruits exotiques, des milkshakes, du poisson et de la viande de qualité
- Allaitez quand votre bébé en a envie : cela vous assura une bonne montée de lait. Allaitez durant la nuit, plus particulièrement vers 4H du matin car c’est à ce moment là que votre corps régule la quantité de lait que votre corps à besoin de produire.
- Ne vous inquiétez à propos du ménage : vous pouvez le faire plus tard. Vous n’aurez jamais une première semaine avec votre nouveau bébé de retour.
- Acceptez tout l’aide qu’on vous propose pour réparer les repas, les courses, le rangement…
- Commencez à réaliser des exercices de musculation, le plus rapidement possible après la naissance, pour vous détendre et apprécier tous les changements qui sont survenus.

Vu Rcemment